Logo
 
Recommander Imprimer

Première distribution alimentaire au sein de l'îlot des Picotières

Sanary - Social mardi 25 novembre 2014

Tout est désormais opérationnel au sein de l'îlot des Picotières où Sanary Solidarité Secours a pris place: "On travaille en étroite collaboration avec laRestocoeur1 ville, et on a vraiment de la chance. La commune a pris à sa charge l'achat de plusieurs équipements, nous d'autres, et on a désormais un bel outil de travail fonctionnel pour la distribution alimentaire ou le stockage" explique Marie-Pierre Lagorce, présidente de Sanary Solidarité Secours. Le directeur du CCAS Sébastien Gigliotti ajoutant: "Nous avons voulu tout rationnaliser, et mutualiser les moyens entre Sanary Solidarité Secours qui oeuvre toute l'année et les bénévoles des Restos du Coeur présents entre novembre et mars. L'idée était aussi d'assurer une continuité et travailler en bonne intelligence".  Les Restos du Coeur assurent la distribution deux demi-journées par semaine, bénéficient aussi d'un local pour l'administratif. Sanary Solidarité propose également une autre demi journée de distribution alimentaire pour d'autres personnes envoyées par l'assistante sociale et ne rentrant pas forcément dans les critères des Restos du Coeur. Des bénévoles de Sanary Solidarité Secours travaillent enfin pour les Restos du Coeur, main dans la main, et mués par un objectif commun. Mardi marquait le premier jour de distribution alimentaire des Restos du coeur, dont le responsable est désormais Bernard Etchanchu, qui succède à Camille Desanges. Il est entouré de Jean-Luc Milot et Gérard Macchi. De manière globale, il s'agit de la 30ème campagne des Restos du Coeur initiés en 1986 par Coluche. Au niveau national en 2013, il y a eu 1 million de personnes accueillies, 130 millions de repas distribués, la mobilisation de 67.600 bénévoles répartis sur les 2090 centres et antennes. Une action non négligeable à destination des plus démunis. A Sanary ce premier jour a été un peu perturbé par la pluie, et tous les bénéficiaires n'ont pas vraiment pu respecter l'heure à laquelle ils étaient attendus, provoquant logiquement un peu d'attente. Une mise en route logique, avec un peu de stress pour le nouveau responsable du centre. Tous les bénévoles se sont impliqués pour recevoir les bénéficiaires avec le sourire. Marie-Pierre Lagorce notant également les points à améliorer mais affichant une vraie satisfaction: "On a désormais un vrai pôle et un outil de travail pour assurer au mieux notre mission. Je suis heureuse également de cette mutualisation des moyens et des énergies avec les Restos du Coeur, c'est une belle avancée qui était nécessaire. Nous mettons aussi toujours en place nos petits cafés du mardi et du vendredi dédiés à l'écoute des plus démunis. Nos bénévoles sont là pour les écouter, les orienter, et l'assistante sociale municipale est toujours présente également". Plusieurs commerces ou boulangeries apportent également leur pierre à l'édifice pour les produits périssables comme le pain, les légumes. Quant au CCAS, placé sous la houlette de l'élue Muriel Canolle, de nombreux projets sont en phase de concrétisation comme un nouveau dispositif d'aide et d'accompagnement, ou une prochaine collaboration avec une association culturelle, afin de permettre aux plus démunis de profiter par exemple de séances de cinéma. Nous reviendrons en détail en fin de semaine sur cette nouvelle installation du CCAS au sein de l'îlot des Picotières.

 D.D

Restocoeur

 

Tous les articles - Social

Travel Turne Tranzito