Logo
 
Recommander Imprimer

Sanary Solidarité Secours et les Restos du Coeur réunis pour les plus démunis

Sanary - Social mercredi 3 décembre 2014

C'est presque une expérience unique dans le département où une association locale aidant les plus démunis (Sanary Solidarité Secours) travaille en étroite collaboration avec une association nationale Les Restos du Coeur. Le directeur du CCAS Sébastien SanSolidariteGigliotti expliquant: "Il ne s'agit pas d'un pôle solidarité à proprement parler mais d'une mutualisation des moyens et des bénévoles entre deux entités distinctes". L'adjoint du responsable départemental des Restos du Coeur Camille Desanges ajoutant: "C'est une expérience unique, et c'est une chance de pouvoir collaborer en bonne intelligence, car au final ce sont les bénéficiaires qui profitent de cela". Mercredi midi un pot a été initié par la présidente de Sanary Solidarité Secours Marie-Pierre Lagorce, qui a voulu présenter le fonctionnement de cette nouvelle organisation aux côtés de Bernard Etchanchu, responsable de l'antenne sanaryenne des Restos du Coeur. Le maire Ferdinand Bernhard et les élus étaient conviés, dont Muriel Canolle (adjointe déléguée au social). Il a été rappelé que les bénéficiaires de la distribution alimentaire n'étaient pas exclusivement sanaryens: "Il y a 70% de personnes venant de Sanary, 21% de Bandol, 9% des autres communes comme le Castellet, Saint-Cyr". L'occasion pour Ferdinand Bernhard d'appeler à un partage de la solidarité dans une époque où les moyens financiers sont à la baisse: "Il faudrait que toutes les communes participent à cet effort de solidarité. Je pense aussi au travail de la Croix Rouge qui n'est pas aidée par toutes les communes". Le responsable départemental des Restos du Coeur, Maurice Georget, a souligné que la précarité était toujours de plus en plus grande, et personne n'y échappe, avec beaucoup "d'accidents de vie". Tous les acteurs ont remercié la municipalité pour la mise à disposition de ces locaux de qualité, Marie-Pierre Lagorce précisant: "On peut désormais être dans un réel respect des normes de sécurité alimentaire, avec en plus une accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et enfin accueillir dans des locaux avenants les bénéficiaires". Elle émit un seul petit bémol: "La seule contrainte est finalement la situation au premierIlot étage, mais on s'adapte". Le maire acquiesça: "On a étudié toutes les possibilités, et il a fallu faire des choix, on a bien conscience que tout ne peut être parfait, mais on a là un bel équipement, et surtout je voulais qu'il y ait tous les acteurs du social sur un même niveau afin de faciliter les échanges". Le maire précisa aussi sa position sur le social: "Vous ne me verrez jamais souvent ici, car je préfère la discrétion et les actes.  J'ai toujours plus de respect pour ceux qui effectuent ce travail envers les plus démunis dans la discrétion et avec efficacité que devant les photographes".
Concernant l'avenir, la distribution alimentaire s'effectuera donc tout au long de l'année, sachant que jusqu'en mars deux matinées de distribution sont assurées par les Restos du Coeur tandis que les dynamiques bénévoles de Sanary Solidarité Secours animent les petits cafés et effectuent une demi-journée de distribution alimentaire pour les personnes en précarité, mais dépassant le barème des Restos du Coeur. A noter que le petite Café continue à  se développer, et des ateliers seront proposés bientôt autour de la coiffure et de l'insertion par la culture, toujours en lien avec les Restos du Coeur. La solidarité s'organise à Sanary avec deux associations allant dans le même sens, avec au milieu un vrai travail de coordination du CCAS et au dessus une commune pratiquant une politique volontariste dans le domaine du social, Marie-Pierre Lagorce rappelant l'importante part de la commune dans le financement des équipements des locaux.

D.D

elus   public

Tous les articles - Social

Travel Turne Tranzito