Logo
 
Recommander Imprimer

Des logements temporaires pour les personnes en situation précaire à Sanary

Sanary - Social mardi 24 février 2015

Mardi en salle des mariages de Sanary, une convention de partenariat pour la gestion du site d'hébergement la Pinède a été signée avec Olbia Var Appartements (OVA). Depuis plus d'une quinzaine d'années, la commune de Sanary a dédié un espace situé Chemin de laconvention Marine à des personnes en grande précarité et ne pouvant se loger. Sur le site dit de la "Pinède", l'association "Courte Echelle" puis "Sanary Solidarité Secours" ont longtemps oeuvré, en collaboration avec le CCAS: "Alors que d'autres parlent, on a toujours agi, en toute discrétion. Dans une société normalement constituée on ne peut pas admettre que des gens dorment dans la rue, on a ainsi toujours eu un système d'accueil des personnes en grande précarité qui étaient à nos portes" expliqua en préambule le maire Ferdinand Bernhard. La commune via son CCAS a souhaité structurer le fonctionnement de la Pinède en signant une convention de partenariat avec l'association Olbia Var Appartements (OVA): "Jusqu'à maintenant le site pouvait accueillir jusqu'à 10 personnes. Afin de se mettre au norme, la commune opère actuellement au démantèlement des anciens mobil-homes. Quant à nous, on a acheté deux structures aux normes grâce à l'association "SOS Psychologues" expliquait le président d'Olbia Var Appartements Philippe Guinet. L'élue délégué au social Muriel Canolle aux côtés de Sébastien Gigliotti (directeur du CCAS) ajoutant: "L'objectif de cette convention est de fixer un cadre, et au delà du logement, mettre en place un accompagnement pour permettre soit un retour dans le parc immobilier dit normal soit en maison de retraite ou dans un établissement spécialisé, médicalisé. Il s'agira d'établir un diagnostic, suivre et aider ces personnes qui n'auront pas vocation à se sédentariser sur le site, avec des durées d'occupation de 6 mois et de maximum 1 an". Sylvie Blanc, directrice de l'association précisant: "Il ne s'agit pas d'hébergement d'urgence mais de logement adapté où les personnes sont autonomes, et qui y résident après étude de leur dossier par les structures compétentes. On ne se substitue pas au 115, ce n'est pas notre mission. Notre rôle peut se définir comme un accompagnement par le logement. Je précise que c'est tout à l'honneur de Sanary d'avoir ce site dédié aux personnes en difficulté car il y a une vraie carence sur les communes du littoral, c'est un exemple à suivre". Il s'agira d'un travail transversal, en lien avec le CCAS et les associations comme Sanary Solidarité Secours.  Le maire ajoutant: "Il y a des personnes qui pourront aller aussi en maison de retraite, car il faut bien avoir en tête, qu'on ait de l'argent ou non, chaque établissement est habilité à l'aide sociale sur la commune. Car à l'époque l'idée première du département était de faire disparaître les mouroirs dans le Var, je dis bien les mouroirs". L'association OVA va ainsi oeuvrer pour l'insertion des personnes en situation d'exclusion sociale par le biais du logement.

D.D

 

 convention2

Tous les articles - Social

Travel Turne Tranzito