Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

La Ligue des Droits de l'Homme de la Seyne mobilisée

La Seyne - Société mercredi 24 février 2016

Depuis la fin novembre Gérard Deville-Cavelin a pris la présidence de la section seynoise de la LDH à la suite de Suzanne Micheau. 38 adhérents composent cette section qui espèrent vite grandir, en poursuivant son travail "d'éveil des consciences". Mercredi matin le nouveau bureau composé également de Manou Le-Gall (secrétaire) et René Reverdito (trésorier) a présenté les grandes lignes de la LDH et ses projets à l'occasion 1ldd'un rendez-vous au Cercle des Travailleurs, en présence de l'élu seynois Robert Teisseire: "La Ligue des Droits de l'Homme existe depuis 1898. C'est une instance indépendante des partis politiques et syndicats. Elle combat les injustices, le racisme, l’antisémitisme et les discriminations de tous ordres. Son objectif est la défense de tous les droits, individuels et collectifs, civils, politiques et sociaux" précise en préambule le président: "Nous collaborons aussi avec  d'autres associations qui partagent les mêmes valeurs. La LDH défend la laïcité, et s’appuie sur La Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948" ajoute Josiane Lajous (adhérente de la LDH): "Si nous communiquons aujourd'hui c'est que l'heure est grave, et il faut se rappeler de certaines choses. La section Seynoise de la LDH est issue de la mobilisation menée par la section de Toulon à l'époque du FN, il y avait eu un réveil des consciences. Et aujourd'hui il ne faut pas attendre le pire" s'inquiète Denise Reverdito (adhérente et adjointe à la Seyne): "Actuellement on s'inquiète de certaines dérives possibles avec la banalisation de l'état d'urgence, et les conséquences dramatiques si on l'inscrivait dans la Constitution. Il y a aujourd'hui des outils pour lutter contre le terrorisme, il faut que les gens prennent conscience du risque de basculer dans un état policier" ajoute le président. Les sujets de préoccupations sont nombreux entre les "migrants", la "déchéance de nationalité" et les lois qui se succèdent au risque de perdre certaines libertés fondamentales. L'association mène déjà des actions dans les lycées autour de la laïcité ou de sujets d'actualité selon le souhait des établissements, et des réunions sont organisées chaque deuxième vendredi du mois. Un rendez-vous ouvert à tous est prévu le 14 mars au Six n'étoiles à 20h30 autour de la projection du film "Compañeras" ( La participation et le rôle des femmes dans la défense de la République espagnole)  suivie d'un débat avec l'équipe de la LDH. Il est possible de rejoindre la section seynoise tout au long de l'année. Prochaine réunion de la section le vendredi 11 mars à 17h30 à la Maison des associations (9 rue Gounod -La Seyne-sur-Mer)

Infos: http://ldhinfoslaseynesurmer.blogspot.fr/

 

D.D

 

 2l copy

Tous les articles - Société

Travel Turne Tranzito