Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

Sanary: Un rassemblement en hommage aux victimes des attentats parisiens

Sanary - Société dimanche 15 novembre 2015

Depuis les évènements tragiques de Paris, beaucoup d’administrés de la commune et des alentours se demandaient si un rassemblement aurait aminsillieu, comme une volonté d’exorciser en communauté peur, tristesse et colère. Dimanche midi des centaines de personnes étaient ainsi réunies devant l’hôtel de ville à l’appel de la commune. Le corps des sapeurs-pompiers de Sanary avec son chef de centre le lieutenant Antomarchi, les Jeunes Sapeurs pompiers de Jean-Louis Jacquemus étaient présents, et la foule s’est placée autour d'eux, en silence. Les élus sanaryens, la suppléante de Jean-Sébastien Vialatte Hélène Rigal étaient aussi là, tout comme le père José Andrade, le diacre Gilles Rebèche et l’archevêque d’Homs en Syrie Jean-Abdo Arbach. L’émotion était palpable: "Face à l’horreur de l’horreur on se sent impuissant, on a envie de faire, sans savoir trop quoi. Sur le fronton de la mairie il est écrit liberté, égalité, fraternité, il m’a semblé important de manifester notre compassion pour ceux qui sont morts, leurs familles et ceux qui devront vivre avec les horreurs auxquelles ils ont assisté", et d’ajouter: "Je n’ai rien à dire sur les terroristes, il appartient à l’Etat de trouver le courage, l’intelligence, la force pour traiter ce problème, nous devons surtout rester unis". Il salua aussi le courage de l’archevêque Jean-Abdo Arbach qui relatera lui son quotidien en Syrie (voir notre article): "Nous voyons chaque jour beaucoup de morts, des enfants, des femmes, des hommes….Cet attentat à Paris est un acte terroriste contre l’humanité, il y a deux jours c’était à Beyrouth… Maintenant nous prions pour le repos de toutes ces victimes innocentes". Patricia Aubert entonna ensuite la Marseillaise, reprise par tous (voir vidéo), avant que des voix s’élèvent criant "vive la France". Une petite fille nommée Andréa brandissait elle un panneau "nous sommes Paris. Personne ne devrait choisir qui doit vivre ou mourir. Nous nous abaisserons pas, nous sommes bien plus fort, on reste debout".

D.D

 bnousommp cnousommp copy
 
 dpom copy  eaub
 enousp  epompi
 fjspsanary  fmonde

 

 

 rmo vmobnde 
 vmonde xm 
 barch  belus copy
 bnousommesparis copy beglise 

Tous les articles - Société

Travel Turne Tranzito