Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

Plus de 100 personnes pour une conférence à Sanary sur le droit de mourir

Sanary - Société dimanche 13 mars 2016

La délégation du Var de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (Admd) a été accueillie par la commune de Sanary samedi après-midi au sein de la Médiathèque pour une conférence, en présence de l'élue Carole de Peretti. Et ce sujet difficile a attiré beaucoup de monde, plus d'une centaine 1fde personnes de divers horizons. Depuis trente-cinq ans, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité milite pour que chaque Française et chaque Français puisse choisir les conditions de sa propre fin de vie, conformément à ses conceptions personnelles de dignité et de liberté. Avec 66.000 adhérents en France, 1870 dans le département, cette association pèse son poids, même si son combat est loin d'être gagné. C'est le délégué du Var Christian Baloy qui a mené cette conférence: "Il faut savoir qu'aujourd'hui il y a 11.000 suicides de personnes âgées en France, alors que dans les pays où des dispositifs existent pour les personnes en fin de vie, le pourcentage est sans commune mesure". Et d'expliquer que les services en soin palliatifs étaient en plus insuffisants: "Ces services sont là pour atténuer la douleur, apporter un soutien psychologique mais il faut aussi avoir conscience que certaines personnes ne veulent pas  jouer les prolongations". Un sujet complexe, et le conférencier a passé en revue les lois qui se sont succédées, donnant pour exemple la Belgique: "Depuis 10 ans ils ont une loi qui fonctionne, et ils n'ont pas là -bas de procès médiatiques, de manifestations dans les rues. Il faut laisser le libre arbitre à chacun. On estime nous que le droit à mourir est un droit individuel, bien sûr on parle pour les cas d'impasse médicale".  L'admd se bat depuis des années pour que la demande d’aide à mourir des personnes se trouvant dans une situation médicale sans issue soit prise en compte en France: "Or, combien sont-elles chaque année, ces personnes confrontées à une fin de vie physiquement et/ou moralement insupportable pour elles ?" Et de déplorer  le manque de clarté et d'ambition de la future loi Claeys-Léonetti censée créer "de nouveaux droits en faveur des malades et personnes en fin de vie" . Cette conférence a été ponctuée d'une vidéo et a donné lieu à de nombreux échanges.

D.D

 

2fv  5finvie copy 
   
   

Tous les articles - Société

Travel Turne Tranzito