Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

Lancement du projet international "Med-Phares"

Six-Fours - Société jeudi 30 octobre 2014

C'est à Six-Fours, salle Daudet que se déroulait la conférence internationale de lancement du projet Med-Phares*, dont l'objet est de valoriser les zones côtières par la réhabilitation du patrimoine bâti maritime afin "de rendre accessibles au plus grand nombre ces richesses oubliées". Soutenu par l'Union Européenne et s'inscrivant dans une démarche de coopérationMedPhares entre la France, l'Italie, le Liban et la Tunisie, Med-Phares se définit comme un réseau de coopération de gestion intégrée pour la mise en valeur du patrimoine, des phares, sémaphores et balises de la Méditerranée. Dix sites pilotes sont identifiés en Méditerranée dont le phare du Grand Rouveau construit en 1861 au sommet de l'île pour sécuriser la rade de Toulon. L'île est aujourd'hui propriété du Conservatoire du littoral, et la gestion en incombe à la ville de Six-Fours. En France, il y a également le sémaphore de la Mortella (Site de l'Agriate), le phare de la Pietra (île Rousse). Au Liban, c'est le phare de Tyrau coeur de l'ancien port de Sidonie. En Italie, il y a le phare et sémaphore de Capo Sant'Elia (Cagliari), le phare de Mangiabarche et Sémaphore de Capo Sperone (Sant'Antioco), le phare et sémaphore de Punta Scorno (Isola dell'Asinara). En Tunisie, on retrouve le phare du Galiton, la vigie de la Galite et le sémaphore de Zembretta. Céline Damery (chargée de mission Europe et International pour le Conservatoire du Littoral) expliquait: "L'idée est de mobiliser tous les acteurs de chaque site afin de valoriser ce patrimoine bâti". Toute la matinée de jeudi, les enjeux de ce projet ont été expliqués. Dans son introduction Fabrice Bernard (délégué Europe International du Conservatoire du Littoral) a remercié la commune de Six-Fours pour son accueil: "La commune de Six-Fours est l'une des plus actives, et c'est elle qui a accueilli les premières assises des Petites Iles Méditerranéennes. On a un lien étroit avec cette ville". Il expliqua les contours du projet Med Phares: "On veut montrer qu'on peut préserver l'environnement tout en valorisant la bâti, en préservant le patrimoine. On veut que tous les acteurs travaillent en collaboration et en concertation". Renato Botti a présenté le programme de l'Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat sur la coopération transfrontalière "Bassin maritime Médietrranée". Barbara Pintus a évoqué dans le détail le projet Med Phares, projet de coopération transfrontalière. Il fut aussi question de l'état du patrimoine bâti maritime en Méditerranée avec des interventions de Sarah Al Souki (Coordinatrice du projet Med Phares de la municipalité de Tyr), de Jendli Zouhaier (représentant du minsitère de la défense nationale de Tunisie). Il y eut également Maria Pina Usai et Tiziana Lai pour l'Italie.  Pour la France ce furent Joel Tournot (chef du service Phares et Balises à la Direction interrégionale de la Mer Méditerranée), Marc Pointud (Société Nationale pour le Patrimoine des phares et Balises),  Patrick Evanno (Capitaine de corvette commandant la Fosit de Toulon) et Patrice Belz (conservatoire Littoral) qui interviendront au sujet du patrimoine bâti maritime en France.

D.D

Le projet MED-PHARES a été développé autour de cette thématique émergente, dans le cadre de l’Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat (IEVP) / Programme Opérationnel Conjoint Bassin Maritime Méditerranée et implique 5 partenaires de 4 pays méditerranées : le Conservatoire des Côtes de Sardaigne (Italie ; bénéficiaire du projet ; "ACC") ; le Conservatoire du littoral (France); l'Agence de Protection et d'Aménagement du Littoral (Tunisie) ;la Municipalité de Tyr (Liban) ;l'association Society for the Protection of Nature in Lebanon (Liban).

Medphar 

Tous les articles - Société

Travel Turne Tranzito