Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

Dernier hommage au père Hubert de Bonhome, figure de Pépiole

Six-Fours - Société jeudi 26 février 2015

Tout le clergé diocésain (Fréjus-Toulon) était attristé par la nouvelle du décès du père Hubert de Bonhome, né le 5 septembre 1931 en Belgique et qui allait sur sa 84ème année. Ces obsèques ont eu lieu en l'Eglise Sainte-Anne à Six-Fours jeudi matin en présence de soeur Jacqueline, lesPHu fidèles amis de la Chapelle de pépiole, la famille du père Hubert, l'association Saint-Jean et Paul, l'association canonique, l'association de défense de Pépiole et de nombreux élus avec les maires Jean-Sébastien Vialatte(Six-Fours), Robert Bénéventi (Ollioules) et Ferdinand Bernhard (Sanary). De nombreux prêtres étaient présents ainsi que Jean-Yves Molinas, Vicaire du Diocèse. Loué pour son humanité, sa gentillesse, Hubert de Bonhome arriva à Pépiole en 1956 où il accompagna par la suite le père Célestin Charlier (moine bénédictin de l’abbaye de Maredsous) qui entreprit la restauration de cette chapelle: "Il consolide les murs et les fondations et rétablit à l’intérieur les autels de pierre. En dégageant les absides de leur revêtement de crépis, il retrouve les ouvertures obstruées par le ciment. Ayant simplement voulu fermer une ouverture avec des bouteilles, il constate l’heureux effet des différents verres dans la lumière du soleil. Il perfectionne sa technique de « maître verrier » et donne à chaque vitrail un sens biblique. Jusque là la chapelle n’était ouverte que le 8 septembre pour la fête de la nativité de la Vierge, grâce au Père Charlier la cloche résonne joyeusement chaque semaine pour la liturgie dominicale". Le père Charlier sera enterré au chevet de "sa chapelle" en 1976, et pour le Père Hubert, son inhumation s'est également déroulée là-bas, dans un lieu qui lui sera à jamais indissociable. Le père Hubert, issu de la confrérie de Maredsous fut ordonné prêtre en 1999, et maintint Pépiole comme un lieu de prière, de recueillement, dédié à la méditation. Il ne faisait qu'un avec ce lieu à part, en totale communion avec la nature. Sa famille lui a rendu un bel hommage ainsi que les nombreux amis présents, "chacun d'ici adorait l'homme, l'ami, le prêtre".  Le père Peter (Brusc) nous disait: "C'était un homme bon, on l'aimait tous". Autre ami de toujours Paul Ravel: "C'était une personne humaine, à l'écoute, qui avait un vrai rayonnement". Croyants ou non croyants, tous se souviennent de lui lors de la fête de Pépiole Saint-Michel, qui réunissait justement les habitants des communes de Sanary, Six-Fours, Ollioules. Beaucoup ont aussi eu une pensée pour soeur Jacqueline, qui a grandement oeuvré au sein de cette chapelle.

D.D

*http://www.fetedepepiole.fr/description/fete.php

 phubert2  pubertsuite
Phuberts

PEREHUBERT

Le père Hubert

Tous les articles - Société

Travel Turne Tranzito