Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

Réunion du Comité Local des Usagers des Ports de Plaisance

Sanary - Vie des communes lundi 24 février 2014

Jeudi soir le CLUPP de Sanary était réuni salle Marie Mauron. L'élu délégué aux ports Patrice Esquoy salua d'abord l'arrivée de Jean-Michel Bordat au sein de la capitainerie. Le directeur financier Philippe Collignon présenta succinctement les comptes administratifs provisoires (en excédent) et le projet du prochain budget qui tournerait autour d'1.189.750euros. Le maître de port Jean-Michel Preynat dressa un panorama des animations portuaires de l'année écoulée. Il évoqua aussi  les croisières en stipulant que le magazine américain Cruise Insight avait décerné à la commune le prix 20cluppip"Cruise insight award" dans la catégorie Best Destination Experience. Il parla du nettoyage du port réalisé par l'entreprise Tech Offshore: "les macro déchets ont été évacués par deux camions benne pour un volume total remis en décharge agréée de 7,45 m3".

Au niveau du projet des travaux (réfection des quais, station d'avitaillement, aire de carénage...), rien de bien nouveau. Le dossier d'étude d'impact déposé fin novembre 2011 est toujours en phase d'instruction auprès de la préfecture du Var. Il faut attendre les conclusions afin de pouvoir lancer l'enquête publique. Toutefois il y a eu quelques avancées avec l'émission d'un avis favorable de la commission nautique présidée par la déléguée à la mer et littoral de la DDTM.  Il fut également question du port de la Gorguette avec l'installation future d'une caméra de vidéosurveillance directement reliée par voie radio sur la capitainerie du port afin de permettre "une surveillance active de jour comme de nuit". La capitainerie a aussi présenté un bilan positif de l'aire de carénage avec une hausse de fréquentation notable depuis 2011 et des tarifs adaptés aux besoins des usagers du port. La fréquentation de la station d'avitaillement est stable, les pêcheurs paient le gasoil détaxé à prix coûtant et la capitainerie a réduit les marges (baisse de 4%) pour l'essence destiné aux plaisanciers. A noter que la mise en place du Wi-fi au sein de l'enceinte portuaire pourrait être effective durant l'année.

Au niveau de la fréquentation, Jean-Michel Preynat souligna une baisse de nuitée en haute saison (avril-septembre),  2024 contre 2305 en 2012: "cette baisse a été générale dans le département. Toutefois on note une clientèle très fidèle pour les mois de juin et septembre".
Enfin le maître de port présenta le projet de coffre d'amarrage, expliquant que la commune accueillait depuis 2010 des navires de croisières (14 escales en 2013). Il mit en parallèle cela avec la démarche d'obtention de la certification ISPS avec la projet d'aboutir à un plan de sûreté portuaire. Sur le coffre il précisa: le but est de préserver les fonds marins, assurer un accueil en toute sécurité aux bateaux de croisières et s'inscrire dans une politique volontariste au niveau des escales: "on a une moyenne annuelle de  7.000 croisiéristes". Patrice Esquoy évoqua les retombées économiques et l'importance de développer ce secteur.
Du côté des animations pour 2014, il y aura la Virée de Saint Nazaire du 6 au 9 juin, la bouillabaisse géante le  28 juin,la fête de la Saint Pierre le 29 juin, la quadrasolo fin août, le Rallye des Voiles Classiques organisé par la société nautique ou encore la coupe européeen d'Open 5.00.

Au jeu des questions réponses, le CLUPP ne manqua pas d'animations, avec des interventions tranchantes de certains plaisanciers. Henri Berenger fut l'un des plus critiques, ne comprenant pas l'inscription de certaines dépenses au budget, exposa son désaccord sur l'installation d'un coffre d'amarrage, s'interrogea sur les projets de garantie d'usage. Bertrand Teyssot  se demanda pourquoi20clupip l'entretien des dalles du quai principal était pris sur le budget du port, rendant responsable les forains du mercredi quant à leur détérioration. Serge Sourd lui se demanda pourquoi le coffre d'amarrage était inscrit sur le budget du port. Patrice Esquoy répondit à ses interlocuteurs, précisant au passage que le coffre d'amarrage serait probablement financé à 80% grâce à des subventions et répéta les méfaits des ancres sur les posidonies et qu'il était de leur responsabilité de protéger l'environnement marin. Sur l'entretien des dalles Patrice Esquoy précisa qu'on ne pouvait raisonner de la sorte,  et qu'il y avait mécaniquement une usure dans le temps: "il s'agit en plus de remplacer seulement quelques dalles, et on ne va pas commencer à dire qui marche le plus sur les dalles, qui les détériore le plus, on ne peut pas fonctionner de la sorte". Les échanges ne manquèrent pas de sel et Henri Berenger demanda en toute fin de réunion que la liste d'attente se débloque, le maître de port lui répondit: "on prend note mais il faut comprendre qu'avec les travaux en prévision, on doit aussi anticiper car il faudra déplacer des bateaux, et on ne veut pas les envoyer dans des ports voisins".

D.D

Tous les articles - Vie des communes

Travel Turne Tranzito