Logo
festivités, animations, vie associative, culture
Recommander Imprimer

Six-Fours: 72e anniversaire de la libération

Six-Fours -Vie des communes jeudi 25 août 2016

Pour le 72ème anniversaire de la libération de Six-Fours, une première cérémonie s’est déroulée jeudi soir devant la stèle du major Franklin Robinsonc au cimetière numéro 2. Cette stèle rappelle le sacrifice du major, squadron leader du 48ème Fighter Squadron (chef d’escadrille): "Âgé de 26 ans, marié et père d’un petit garçon de 22 mois, il est mort au combat le 16 août 1944 à Six-Fours, lors d’une mission de bombardement en piqué" comme l’a rappelé l’élu Denis Perrier. Une gerbe au nom du Souvenir Français a été déposée par Dominique Ducasse et Alain Trillat. Celle au nom de la municipalité a été déposée par le député-maire Jean-Sébastien Vialatte et Denis Perrier. Alain Trillat en sa qualité de président du comité de coordination des associations patriotiques de Six-Fours a lui donné lecture de l’extrait de la décision du 15 avril 1949 concernant Franklin L Robinson. Des musiciens de la Six-Fournaise aux côtés des porte-drapeaux et des autorités étaient présents pour cet hommage.

Le cortège a ensuite rejoint le monument aux morts. Denis Perrier a rappelé que "dans l’après-midi du 25 août, le colonel Van Hecke, chef de corps du 7ème Régiment de chasseurs d’Afrique se rend au fort de Six-Fours pour négocier la reddition de la garnison allemande qui capitulera en fait le 26 août". En présence des bénévoles du CCFF, des gardes-nature, 2d copyde très nombreux porte-drapeaux ainsi que de la Six-Fournaise, deux gerbes ont été déposées, l’une pour les médaillés militaires par Gilles Aubin et Alain Trillat, une seconde au nom du conseil municipal par Jean-Sébastien Vialatte, la conseillère départementale Nathalie Bicais et l'adjointe Dominique Ducasse.
Cette cérémonie a été marquée par la lecture de la décision numéro 62 du 11 novembre 1948 ainsi que d'un poème du Général De Gaulle par une lauréate du concours national de la résistance du département du Var par Priscille Delaporte.  Dans son discours Jean-Sébastien Vialatte a lui précisé: "En ces temps incertains et troubles, il ne s'agit pas seulement de déposer des fleurs, de se recueillir quelques minutes puis de partir satisfait pensant avoir accompli notre devoir de mémoire. Plus que jamais nous ne pouvons oublier le sens du sacrifice, du courage, de l'audace de nos anciens combattants. Rassemblés par-delà nos différences, nous sommes les gardiens vigilants de cette mémoire, les héritiers de leur idéal de paix que nous devons continuer à faire vivre dans nos actions quotidiennes".

 3p copy copy  4d
 6e  5porte
 6p  6trillat
 7cc  7pdr

 8d 8dd 
 8po  12m copy
 15m  7v
   

Tous les articles - Vie des communes

Travel Turne Tranzito